Plus que un rôle la recherche à une part essentielle de responsabilité positive et l’Union doit donner pleinement les moyens à la recherche et à l’innovation d’agir. L’intégration européenne est l’affaire de tous et de chacun mais elle doit passer par la reconnaissance d’acquis: la recherche et l’innovation sont à la source d’avancées majeures qui doivent être reconnues. Les nouveaux défis qui attentent l’Union sont nombreux et la recherche et l’innovation européenne ne doivent pas être mis à mal par les blocs qui évoluent, notamment la Chine. Il faut donc une pleine considération de la recherche afin qu’elle puisse promouvoir l’intégration européenne.