Nous sommes animés par la conviction qu’il n’y a pas de progrès possible sans un investissement massif dans la recherche publique et l’innovation. Profondément européens, nous sommes convaincus que les investissements nécessaires à cet égard sont plus efficaces s’ils se font à l’échelle de l’UE. Tels sont aussi notre raisonnement et notre démarche vis à vis des grands enjeux auxquels nous devons faire face, notamment la lutte contre le dérèglement climatique. C’est pourquoi nous appelons à un futur cadre financier pluriannuel massivement renforcé, à hauteur de 5 % du PIB européen via de nouvelles ressources propres comme une contribution des grandes entreprises, notamment des géants du numérique, qui bénéficient du marché unique [proposition 312 du programme].