Nous pensons qu’en effet le cadre financier pluriannuel devrait représenter une part plus importante du PIB. De nombreux projets ambitieux pour l’Europe existent seulement ils ne sont pas assez nombreux et il faut y remédier. Pour ce faire l’objectif de 3% doit être considéré en priorité de la part de l’Union et les États membres.